Introduction de Vincent Baudoux

Home / Introduction de Vincent Baudoux

Pour Guy La typo reste à réinventer…

On a longtemps cru que l’extraordinaire succès du genre humain sur la planète Terre était redevable à l’usage d’objets techniques et à la pratique d’un langage articulé. Il ne faut pas être grand lecteur de Science et Vie pour savoir qu’il n’en est rien, que certains animaux – pas nécessairement les plus évolués – utilisent des outils, et que la communication entre végétaux répond à un système codé d’informations que l’on pourrait appeler «langage». L’extraordinaire succès des humains viendrait plutôt de la capacité de n’être pas obligés de tout réapprendre à chaque génération. Le petit d’homme ne doit pas réinventer le feu, la roue, le nucléaire, la communication numérique… Parmi les diverses formes de mémoires imaginées par l’homme, l’écriture joue un rôle de premier plan, dont une des inventions les plus remarquables – et récente à l’échelle du temps humain – est la typographie. Il est étonnant de constater que cette technique imaginée afin de faire baisser les coûts des livres jusque là laborieusement réalisés à la main, et bricolée à partir d’éléments venant d’horizon divers comme la presse à vin, l’orfèvrerie, la fabrication du papier à grande échelle, se diversifie aujourd’hui encore après plusieurs siècles d’existence ! Toutes les formes en sont exploitées, des plus simples aux plus complexes. Comment l’expliquer sinon par l’évolution qui explore la moindre des possibilités, au hasard, sans état d’âme, où a priori rien n’est bon, rien n’est mauvais. La sélection vient après. L’arrivée de l’électronique et du numérique avec leurs impératifs technologiques rebattent les cartes. Hier comme aujourd’hui il faut tester, dans de nouvelles conditions, sachant que certains succès ou échecs à court terme se révèleront efficients ou inefficaces à long terme. La diversité des expériences typographiques actuelles agit exactement comme la bio-diversité, elle est absolument nécessaire à la bonne santé de la population typographique dans son ensemble, pour son futur, sans poser le moindre jugement de valeur.